Coronavirus : urgence de santé internationale

La surveillance du paludisme à Saint-Louis (Sénégal) : comprendre les écarts entre morbidité réelle et “morbidité compilée”

Le Sénégal fait partie des pays dont les progrès, en matière de lutte contre le paludisme, ont été relayés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en 2010. Aujourd’hui, c’est l’élimination de la maladie qui est évoquée. La prise en charge plus précoce du paludisme (avec l’utilisation de Test de Diagnostic Rapide depuis 2007) a contribué à sa réduction, améliorant ainsi l’état de santé de la population. L’action menée au niveau local (district sanitaire) est donc un point fondamental de la lutte. De plus, les données recueillies à ce niveau servent de base pour améliorer les directives de lutte du ministère de la santé. Cependant, des écarts sont observés entre les données compilées, recueillies par le ministère de la santé, et les données existantes dans les structures sanitaires locales. Il existe donc une faille dans la surveillance épidémiologique. L’objectif de cet article est d’identifier et d’expliquer les filtres qui empêchent le bon enregistrement des cas de paludisme à Saint-Louis. Ce travail s’appuie sur une analyse de la production de la donnée officielle à chaque étape de l’itinéraire de soins du malade.

Read More