Coronavirus : urgence de santé internationale

Renforcement de la disponibilité des MILDA

    1. Le renforcement de la disponibilité des MILDA se fera à travers les distributions de masse et de routine. » Distribution de masse de moustiquaires :

      Dans le cadre de l›accélération de la couverture universelle, une campagne de distribution gratuite de masse sera menée au niveau national en 2016 sur une période courte de 4 mois, en lieu et place de la stratégie jusque-là adoptée de distribution progressive par phase avec enrôlement d’une, voire deux à trois régions.

      En ce qui concerne la quantification, le principe d›estimation basé sur une MILDA pour 1,8 personne sera maintenu. La distribution va prendre en considération les MILDA existantes sur le terrain.
      Pour la faisabilité d’une campagne de masse synchronisée au niveau sous -régionale et dans le cadre de la lutte anti vectorielle, une gestion transfrontalière pourrait aider le Sénégal à maintenir les acquis. C’est ainsi qu’une coordination entre les pays frontaliers sur les campagnes de masse de distribution de MILDA sera suscitée.

» La Distribution de moustiquaires en routine :
Pour permettre à la population de disposer des MILDA entre les campagnes de distribution de masse, les
canaux de distribution en routine qui ont été testés et mises à l’échelle en 2013-2014 seront maintenus et évalués (organisations communautaires de base, écoles, structures sanitaires et marketing social).

Le logiciel NetCalc sera utilisé pour faire l›estimation des besoins en se basant sur l’expérience et la période par rapport à la campagne nationale de distribution de masse. Dans le cadre de la gestion des MILDA, les données de distribution seront régulièrement collectées et analysées à l›aide d›outils appropriés pour apprécier la contribution, l›efficience et l›efficacité de chaque canal de distribution.

L’évaluation permettra de comprendre la contribution de chaque canal au maintien de la couverture, et d’évaluer l’équité et l›efficience des différents canaux. Pour renforcer la routine, il faudra mettre à l’échelle nationale, tous les canaux de distribution (sanitaire, communautaire et scolaire) pour permettre aux populations d’avoir accès aux MILDA entre les campagnes de masse. Une approche saisonnière peut être préconisée, c’est-à-dire, utiliser l’ensemble des canaux pendant la saison de transmission et le canal sanitaire seul, pendant la saison sèche (période de non transmission ou de transmission résiduelle).

Suivi /Evaluation de la LAV

Le suivi et l’évaluation se feront surtout à travers :

    • »  La systématisation du contrôle de qualité des MILDA à la réception : il s’agira, de réaliser systématiquement

      sur un échantillon de MILDA fraîchement reçu, des tests d’efficacité avec une souche sensible pour confirmer les tests réalisés par le fournisseur. Cette activité permettra au pays d’évaluer la qualité des MILDA avant leur distribution et de faire le feed back au fournisseur en cas de problème.

    • »  L’étude des déterminants de l’utilisation des MILDA dans les communautés sera aussi déroulée pour mieux comprendre et agir sur les déterminants favorables à une bonne utilisation des moustiquaires.

    • »  Les résultats des études sur la durabilité et la bio efficacité des MILDA permettront d’avoir des

      informations claires sur la durée de vie et l’efficacité d’une MILDA sur le terrain. A partir de ce moment, il sera possible de voir s’il est nécessaire de revoir la périodicité des campagnes de distribution de MILDA

afin de maintenir des taux de couverture assez élevés au niveau de tout le pays. Cet exercice est d’autant plus important qu’il permettra de déterminer voire fixer la périodicité objective des campagnes.